Corinne Lepage et les résidus de pesticides

procès MDRGF FNRPT janvier 2010
L'avocate Corinne Lepage :
« Si mettre en lumière des faits avérés, à savoir qu'il y a trop de résidus de pesticides dans les fruits et légumes, c'est du dénigrement, alors le Grenelle de l'environnement qui dit qu'il faut diviser par deux les pesticides, c'est aussi du dénigrement. Et la DGCCRF, il faudrait aussi l'assigner pour dénigrement quand elle fait chaque année son bilan sur les résidus de pesticides ? »
Déclaration ès qualité de défenseur de l'association Mouvement pour le droit et le respect des générations futures MDRGF, lors d'un procès pour dénigrement intenté devant le Tribunal de grande instance de Paris par le syndicat des producteurs de raisin de table qui réclamait 500 000 euros de dommage et intérêt.

La FNRPT, Fédération de producteurs, assigna pour dénigrement du raisin de table suite à la publication d’analyses de résidus de pesticides dans des raisins de table vendus dans des supermarchés réalisées en novembre 2008.
La plaidoirie s’était tenue le 6 janvier 2010 devant la 17ème chambre (la chambre de la liberté de la presse) au TGI de Paris : le TGI reconnait que le MDRGF s’est exprimé dans le cadre de son objet social d’intérêt général, et n’a aucunement abusé de façon fautive de sa liberté d’expression en publiant les résultats d’analyses montrant la présence de résidus de pesticides dans des raisins vendus dans les supermarchés.
De plus : le jugement reconnait que la méthodologie suivie dans l’étude a été présentée de manière détaillée, et en présentant les résultats sans dénaturation.
La FNPRT a été condamnée à payer au MDRGF la somme de 2000€ au titre des frais engagés pour sa défense.
F. Veillerette, Président du MDRGF :
« Nous nous félicitons de ce jugement qui légitime totalement le travail du MDRGF et notre droit à réaliser et publier des résultats d’analyse de pesticides contenus dans des produits alimentaires. Il s’agit d’une victoire importante pour la liberté d’expression et pour les droits des contre pouvoirs en général dans ce pays. Cette tentative de procès baillons n’a pas abouti.
»




Ajoutez votre avis ou commentaire


- le 31 juillet 2010 à 18 : 22
par pesticides : IL en va des pesticides comme de cette maudite dioxine produite par les incinérateurs : d'un côté les normes et de l'autre la santé.
Pourquoi les viticulteurs arrosent de pesticides des vignes alors qu'on peut produire du raisin avec juste un peu de bouillie bordelaise ?


Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.